Tout commence quand une cerise d’un cerisier tombe

La cerise tombe, pas le cerisier.
Si le cerisier tombe il n’y aura plus de cerise ;
Et s’il n’y a plus de cerise il n’y a plus d’histoire ;
Et s’il n’y a plus d’histoire qu’est-ce que je fais là ?

Donc une cerise tombe.
Si la cerise tombe c’est à cause de la gravité.
La gravité c’est une force qui fait que les corps s’attirent.
Quand je dis les corps je parle des planètes, des trains, des cerises, des gens et…
Pour les gens on parle souvent d’attirance mais on parle d’une autre.
Si vous ne comprenez pas la gravité demandez à Einstein ou à Newton.

La cerise tombe.
L’air ralentit la cerise, la Terre l’accélère.
Plus la cerise accélère plus l’air la ralentit.
Mais la cerise tombe.

Elle tombe et la Terre tourne.
Pourtant la cerise tombe en ligne droite.
C’est parce que la cerise tombe en tournant avec la Terre.
La Terre qui est ronde comme la cerise.
Mais la cerise ne tourne pas elle tombe.
Elle tombe en tournant sur la Terre qui tourne.
Bref la cerise tombe.

Elle tombe et sous le cerisier on a dressé une table.
Il y a des assiettes, des couverts, des verres pleins, des verres vides, des verres qu’on remplit et des gens pour vider les verres.
Quand les verres sont vides il faut les remplir.
Quand ils sont pleins il faut les vider.
C’est une force, comme la gravité qui continue à faire tomber la cerise.

Il y a de la musique.
La musique c’est des vibrations de l’air, harmonieuses à l’oreille des gens.
Les gens qui font la fête et vident les verres pleins qu’on remplit quand ils sont vides.
Les gens qui vident les verres aiment la musique.
On pourrait se demander si la musique aime les gens qui vident des verres, mais ce qui nous intéresse c’est la cerise qui tombe.

Les gens sont heureux.
Ils ne le savent pas.
Ils le sauront plus tard.
Pour le moment ils profitent.
Ils ne pensent pas au cerisier, à la cerise, à la gravité, à l’air, aux vibrations, à se poser toutes ces questions.
Ils ne voient pas la cerise qui tombe et pourtant c’est bien de cela dont il s’agit.
L’histoire d’une cerise qui tombe… sur un gâteau.