La Terre n’est plus assez ronde. Le monde disparait sous les cendres du passé. Je t’ai trop aimée et ton image inonde toujours mon présent. Je me noie dans les méandres de mon cœur. Un jour peut-être… Un jour… Je n’y crois plus. J’avance sans horizon.

Dire je t’aime ne serait pas suffisant.