Depuis peu j'ai découvert dans le rayon santé et bien-être de ma médiathèque un espace médecines alternatives. J'ai décidé d'emprunter, de lire et de commenter quelques uns des ouvrages présents, car le site internet de la médiathèque permet de laisser un commentaire (publication après modération, bien entendu). Voici les ouvrages et les avis que j'ai soumis à publication:

La pilule contraceptive (du professeur Henri Joyeux) :
Un livre dangereux au service d’une idéologie rance et d’un discours réactionnaire nauséabond tout droit sorti des années 50. Des erreurs très nombreuses, ou bien des omissions volontaires pour arranger son discours : par exemple dire que le nombre de cancer augmente en prenant les nombres de 1975 et de 2013, mais sans faire le comparatif de la démographie (oui s’il y a plus de femmes il y aura statistiquement plus de cancer) ou bien sans prendre en compte les campagnes de dépistages et l’évolution des méthodes de détection (si on teste plus et mieux, on détecte en conséquence plus de cancer). Une construction anarchique des propos, pas de liens entre les paragraphes d’un même chapitre, on passe d’une idée à une autre sans cause logique, c’est un amalgame d’erreurs et d’opinions réactionnaires. Aucune démonstration des affirmations avancées (pourtant des affirmations importantes aux yeux de l’auteur, il est quand même fort dommage d’oublier d’argumenter ses propos quand ils sont le cœur du sujet), des affirmations fallacieuses ou des platitudes formulées de manière à créer un sentiment de peur, pas de contextualisation des informations. Pour plus de détail voir le lien suivant (un texte co-signé par le Collège national des gynécologues-obstétriciens français, la fédération nationale des collèges de gynécologie médicale et la Société française de gynécologie) : santé.lefigaro
Il est révoltant qu’une médiathèque fasse la promotion de ce genre de discours dans ces rayons en 2018 !

Commentaire refusé car jugé trop violent.

Je m’initie aux points qui guérissent :
Honteux de proposer un tel ouvrage !! La digitopuncture est une pseudo-science notoire. Aucune étude pour étayer les affirmations de ce charlatan. Des indications même dangereuses pour qui prendrait ce torchon au sérieux, il prétend pouvoir traiter par quelques passes magiques des mains sur le corps : les diarrhées, l'impuissance, la stérilité (QUOI?); et encore l'hypertension, les sciatiques, le paludisme (ALLONS-Y dans le n'importe quoi!); l'asthme et même la paralysie (PLUS AUCUNE LIMITE).
Au début de l'ouvrage sur la page des infos légales en tout petit en bas de page (il faut le trouver): "les conseils donnés dans ce livre ne remplacent en aucun cas une consultation chez un médecin ou un spécialiste" TU M'ETONNES ! Sans ce rappel ce monsieur tombait sans doute dans l'illégalité ?
Bref une personne qui n'est pas médecin (rappelons-le) et qui affirme pouvoir guérir toutes ces maladies est au mieux un charlatan, au pire un criminel !

Commentaire refusé car jugé trop violent.

Guérisseur, magnétiseurs si on en parlait ?
Cette critique n’engage que l’auteur de ces lignes, elle a pour but de relever quelques sophismes d'importance présents dans cet ouvrage :
L’avant-propos de Jean-Luc Bartoli (magnétiseur) commence par cette phrase : « Je ne guéris rien. » il le reconnait, mais avant de crier victoire trop vite poursuivons la lecture : « J’insuffle une énergie […] il [le patient] va retrouver le chemin de la guérison, s’il le peut et si cela est véritablement la voie qui lui est destinée » Ah ! Raisonnement fort pratique : si le patient guérit c’est grâce au magnétiseur, s’il ne guérit pas c’est la faute du patient (qui ne voulait pas vraiment guérir). Il ne s’agit pas d’une méthode très rigoureuse pour vérifier l’efficacité de cette pratique ; avec ce raisonnement on ne peut pas remettre en cause la pratique d’un magnétiseur car quel que soit le résultat : l’action du magnétiseur a fonctionné.
Il est cocasse de remarquer que les auteurs de cet ouvrage utilisent assez régulièrement un jargon scientifique pour justifier leur pratique alors même qu’aucune étude scientifique n’a pu montrer un quelconque effet des magnétiseurs. Ils ne s’en cachent d’ailleurs pas, mais plutôt que de remettre en question leur pratique ils préfèrent renvoyer la balle à la science qui ne sait pas les analyser. Mais enfin : dites-leur comment mesurer ces effets ! La science n’hésite pas (elle !) à se remettre en question et sera ravie d’utiliser une méthode qui a fait ses preuves… Aïe ! Vous n’en avez pas…
Venons-en à la partie la plus curieuse du livre : « Reconnaître les charlatans » qui commence par : « Il est impossible d’établir des règles générales » mince, c’est fort dommage tout de même puisque c’est le but du chapitre (également présenté comme l’un des sous-titres du livre). Mais alors « comment trouver un bon magnétiseur ? Les bons magnétiseurs sont en général connus. » Ah mais oui ! L’appel à la notoriété… joli sophisme.
Bref, on est en droit d’attendre des preuves d’une méthode qui prétend nous guérir (pardon : nous faire « retrouver le chemin de la guérison ») et ce n’est pas le cas ici.

Commentaire refusé.

Je veux bien reconnaître le côté provocateur des deux premiers commentaires (de manière plus ou moins consciente d'ailleurs, mais si vous lisez ces livres - ce que je ne vous conseille pas - il y a de quoi être un peu virulent) mais pour le troisième j'ai essayé d'être le plus factuel possible et de pointer les erreurs de raisonnement.
Le discours tenu par la médiathèque est le suivant: il y a une demande des gens pour ces ouvrages de médecines alternatives. Ils vont vers ces livres en connaissances de causes. Donc on ne publie pas de commentaires qui les critiquent pour des raisons scientifiques, car les gens savent que ça n'est pas de la science...

Je reste plus que perplexe vis-à-vis de ces justifications. Alors si vous avez des idées sur la manière de commenter ces ouvrages qui permettrait à la fois de les critiquer et d'être publié par la médiathèque je suis preneur (d'autant plus que je lis actuellement un quatrième livre, cette fois sur la méthode Bates pour voir sans lunettes et qui explique qu'on est myope à cause de son caractère, bref au bout de 30 pages j'ai déjà très mal à ma science).
Mes commentaires sont ouverts. J'attends vos solutions.